« La Téméraire », de Marine Westphal

La Téméraire est un beau récit, intrinsèquement beau. Par une langue belle et subtile, c’est une histoire d’amour et de courage que nous invite à lire Marine Westphal. Sali et Bartolomeo s’aiment depuis trente ans, lovés dans leur nid au cœur des Pyrénées. Mais lors d’une de ces quotidiennes promenades, Bartolomeo est victime d’un AVC. Le grain de sable enraye tout et le mari de Sali n’est plus qu’un légume déshumanisé. Sali, d’abord désemparée, ne peut se résoudre à la situation. Non, cela ne peut pas se finir ainsi. Alors, La Téméraire se réveille.

C’est très beau à lire, très fluide, très poétique et les phrases sont très bien construites. Le sujet est éminemment douloureux, délicat, voire glissant. Pas de jugement ici, ni de plaidoyer excessif pour la fin de vie, ni de pathos indigeste… C’est une histoire d’amour, dont les protagonistes sont confrontées à la maladie irréversible, se débattant dans des déchirements et des émotions insurmontables. Ne reste alors que le courage de l’amour. Bouleversant

9782234081901-001-X_0.jpeg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s